L'art du maquillage

Au même titre qu'un artiste peintre, le maquilleur joue avec les ombres et les lumières, les formes et les couleurs. Et contrairement à lui, il n’exerce pas son art sur une toile vierge, mais à même le vivant, sur les visages d'hommes et de femmes, en veillant à prendre en compte leurs unicités. Il se doit de savoir sublimer ou transformer chaque morphologie, chaque individu. Le maquillage est un moyen d'expression exponentiel. Grâce à lui, vous pouvez exprimer un pan de votre personnalité, votre identité, vous donnez à voir ou vous cacher, vous affirmer ou vous transformer, être simplement qui vous voulez. C'est un outil qui tire de son éphémérité tout son pouvoir versatile.

Être maquilleur, relève tout d'abord de l'éducation de notre oeil. Il faut s'évertuer à l'observation minutieuse de chaque visage qui s'offre à notre vue, par de là, sans jugement aucun, nous recherchons à capter de plus en plus rapidement toutes les spécificités desquelles nous devrions prendre compte pour l'élaboration d'un maquillage. Pour un maquilleur, chaque visage est une nouvelle toile potentielle. Ils peuvent être aussi source d'inspiration. Il faut n'avoir de cesse d'éduquer son œil, aux couleurs et aux formes, à la nouveauté, à la beauté, à l'étrangeté, trouver l'inspiration partout et en tout temps, veiller à toujours lui laisser la porte ouverte.

Mais l'éducation de l’œil ne serait allée sans l'éducation de la main, car c'est bien par elle que la magie opère. Un maquilleur n'aura de cesse de pratiquer et de pratiquer encore, ayant à cœur de toujours améliorer sa technicité. Le geste se doit d'être précis et assuré. Les couleurs se doivent de mourir dans la chair, on ne doit percevoir ni de commencement ni de fin, dans l'art de l'estompage la pression effectuée sur le pinceau à aussi son rôle à jouer. De plus, pour que le tracé d'une bouche soit parfait, pour fait fi de tout petits tremblements, on apprendra à retenir notre respiration quelques secondes. Voici autant de paramètre technique auquel la main doit se soumettre et s’exercer sans cesse.

Être maquilleur, c'est aussi et avant tout un métier de contact. Le maquilleur et le modèle sont amenés à partager un moment ensemble, de même qu'une proximité physique, que le modèle puisse se sentir en confiance dans un climat sécurisant est d'une importance capitale. Le maquilleur est souvent amené à maquiller des personnes se préparant à vivre un événement peut-être important ou inusuel, il doit alors s'évertuer à être un bon accompagnant.

67 vues

© 2018 - 2020

by Laura Manseau

Angers, France

06.32.78.80.77

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Siret 841 891 765 00015